ACCÈS MEMBRES
Identifiant :  
Mot de passe :
> Numéro d'adhérent ou mot de passe oublié
> Devenir membre de la SFAR




LES AFAR

ESPACE USAGERS
ET GRAND PUBLIC

Sondage SFAR - Précédents sondages

separateur

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Prise en charge du coronarien qui doit être opéré en chirurgie non cardiaque (RFE 2010)


Mis en ligne le 05 Février 2011 et modifié le 11 Avril 2013


Version imprimable

Société Française d’Anesthésie et de Réanimation
Société Française de Cardiologie

Recommandations Formalisées d’Experts 2010 :

Prise en charge du coronarien qui doit être opéré en chirurgie non cardiaque.

Coordinateurs : Geneviève DERUMEAUX (SFC) - Vincent PIRIOU (SFAR)

Aide méthodologique : Emmanuel MARRET

La SFC et la SFAR ont débuté en  2008 une réflexion commune concernant la prise en charge des patients coronariens devant être opérés d’une chirurgie non cardiaque. L’originalité des recommandations issues de ce travail est qu’il reflète un dialogue de deux ans entre la SFC et  la SFAR et donc la réalité d’un terrain partagé entre anesthésistes-réanimateurs et cardiologues dans la prise en charge de ces patients. Ces recommandations se distinguent en cela des différentes versions des recommandations américaines de l’ACC/AHA et à la parution récente des recommandations de l’ESC endossées par l’ESA en 2009. [...]

Méthodologie :

La méthode GRADE (Grade of Recommendation Assessment, Development and Evaluation) a été utilisée pour la cotation des recommandations formalisées par le groupe des experts. Un des objectifs de la méthode GRADE est de dissocier le niveau de la recommandation (GRADE 1 ou 2) du niveau sur lequelle repose la preuve scientifique (méta-analyse, essai randomisé, étude de cohorte, étude cas-témoins). Des études avec une méthodologie de haut niveau (essai  randomisé, méta-analyse) ne conduisent pas toujours à une recommandation forte (GRADE 1) et peuvent ainsi aboutir à des recommandations faibles ou optionnelles (GRADE 2). A titre d’exemple, si un traitement n’est pas facilement disponible, difficile à mettre en place, associé à une mauvaise observance ou très coûteux, celui peut être intégré dans une recommandation optionnelle (GRADE 2) même s’il a été évalué avec des études ayant une méthodologie à fort niveau de preuve (essai randomisé avec de grand collectif ou méta-analyses). A l’inverse, des études de bas de niveau preuve (étude de cohorte, étude cas-témoin) peuvent aboutir à une recommandation forte (GRADE 1) si, par exemple, des arguments économiques  ou une forte association cause-effet sur un critère majeur (mortalité) sont mis en évidence. Un autre but des recommandations avec la méthode GRADE est d’améliorer la clarté et de faciliter l’applicabilité des recommandations dans la pratique quotidienne. Ceci a conduit à limiter les différents niveaux de recommandations.  La formulation des recommandations est donc simplifiée en reposant sur 2 niveaux : le GRADE 1 est une recommandation forte (ex :  il faut faire ou il est fortement recommandé  de réaliser) et le GRADE 2 est une recommandation optionnelle ou faible (ex : il faut éventuellement faire ou il est peut être recommandé de réaliser). En plus, une deuxième information est apportée si a recommandation est positive (Il faut faire  GRADE 1+) ou négative (il ne faut pas faire  GRADE 1-). [...]

Question 1 : Quantification du risque

Coordinateurs : Claude  Girard (SFAR) – Gérald Vanzetto (SFC)

Rédacteurs : Christophe Chauvel, Jean Philippe Collet, Jean Marc Davy, Jean Luc Fellahi, Claude  Girard, Gilles Godet, Marjorie Meyer, Karine Nouette-Gaulin, Gérald Vanzetto

 Question 2 : les examens complémentaires

Coordinateurs : Erwan Donal (SFC), Dan Longrois (SFAR)

Rédacteurs : Bernard Cholley, Meyer Elbaz, Jean Nicolas Dacher, Alain Manrique, Jérôme Gareau, Daniela Filipescu, Geneviève Derumeaux, Vincent Piriou

 Question 3 : Revascularisation et médicaments

Coordinateurs : Emmanuel Samain (SFAR) - Meyer Elbaz (SFC)

Rédacteurs : Loic Belle, Maxime Cannesson, Jean Jacques Dujardin, Meyer Elbaz, Alexandre Ouattarra, Patrick Jourdain, Emmanuel Samain

 Q4– Stratégies globales multidisciplinaires concernant la prise en charge du coronarien qui doit être opéré d’une chirurgie non cardiaque

Coordinateurs : J. Machecourt (SFC) - V Piriou (SFAR) 

Rédacteurs : J Machecourt, V Piriou, P Albaladejo, E Marret M Elbaz, E Donal, G Derumeaux, C Girard, E Samain

Documents reliés :

RFE coronarien en chirurgie non cardiaque  

Fiche de Liaison (exemple)  

Articles reliés :

- 60  
- Arrêt de la commercialisation du thiopental (Pentothal®) par les laboratoires Hospira™ -France : une mauvaise nouvelle qui en annonce probablement d’autres.  
- Bris dentaires périanesthésiques (RFE 2012)  
- Check-list du bloc opératoire  
- Choc anaphylactique  
- Communiqué de Presse SFAR 18 Août 2011  
- Contentieux Médical en Anesthésie Réanimation : bilan de l’année 2010  
- DIU Maintien des connaissances et des compétences en anesthésie pédiatrique (2011-12)  
- Dossier de La revue du Praticien : L'anesthésie, de la Consultation à la Check List.  
- Dr Philippe MAVOUNGOU, Président du Comité Solidarité Scientifique de la SFAR.  
- Délai consultation d'anesthésie et acte opératoire  
- Etats Généraux de l’Anesthésie-Réanimation (EGAR): Données principales.  
- Fibrillation atriale en réanimation  
- Gestion périopératoire des traitements chroniques et dispositifs médicaux (RFE 2009)  

- Indications de l’assistance circulatoire dans le traitement des arrêts cardiaques réfractaires (2008)  
- La chirurgie ambulatoire. Une urgence pour le présent.  
- Le nouveau Fellahi est arrivé !  
- Les inadéquations hospitalières en France : fréquence, causes et impact économique  
- Les parents de vos jeunes patients ont lu…  
- Maladies neuromusculaires  
- Monitorage et dispositifs de sécurité pour la CEC en chirurgie cardiaque (RPC 2004)  
- Perioperative medicine: the future of anaesthesia? M. P. W. Grocott and R. M. Pearse, British Journal of Anaesthesia 108 (5): 723–6 (2012)  
- Pr Claude ECOFFEY, Comité Vie Professionnelle.   
- Prevention of intraoperative awareness in a high-risk surgical population  
- Prise en charge anesthésique des patients en hospitalisation ambulatoire (RFE 2009)  
- Prise en charge de l’infarctus du myocarde à la phase aiguë en dehors des services de cardiologie (CC 2006)  
- Prise en charge des nausées et vomissements postopératoires (CE 2007)  
- Prévention des erreurs médicamenteuses en anesthésie (SFAR 2006)  
- Quelle acceptabilité des évènements indésirables graves dans la population et chez les médecins ?  
- Rapport d'activité de l'Observatoire des Risques Médicaux 2011  
- Recommandations concernant l'hygiène en anesthésie (SFAR 1997)  
- Recommandations concernant le rôle de l'Infirmier Anesthésiste Diplômé d'État (SFAR 1995)  
- Recommandations pour les structures et le matériel de l'anesthésie pédiatrique (SFAR)  
- Registre National sur l'arrêt cardiaque   
- Ruptures de stock et risque de disparition : réflexions et propositions à partir du cas du thiopental  
- Réanimation des arrêts cardiorespiratoires de l'adulte (CE 1995)  
- Résumé du rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) de mars 2012.  
- Suxamethonium - Respecter strictement la chaîne du froid  
- Toxicité systémique aiguë des anesthésiques locaux  
- Transfert direct vers une unité d'hospitalisation après ALR périphérique sans sédation  
- Vous avez pu lire…  
- Étude sur l'implantation et l'utilisation de la check-list « sécurité du patient au bloc opératoire »  

Linked in Facebook Twitter Envoyer à un ami Version imprimable

Revenir en haut de la page



SFAR - Société Française d’Anesthésie et de Réanimation - 74 Rue Raynouard, 75016 PARIS - Tél. : 01 45 25 82 25 Télécopie : 01 40 50 35 22
Mentions légales - Charte éditoriale - Contactez-nous